Une Batarde

Catégorie de l'article :

Parler, c’est bien. Parler au lit, c’est bien aussi!

parler pendant l'amourContrairement aux apparences, le sexe oral n’est pas seulement l’apanage des hommes… C’est aussi celui des femmes qui, il ne faut pas l’oublier, adorent parler… Mais aussi qu’on leur parle ! Quoi, vous n’avez jamais joui des oreilles ?

Le sexe, c’est un peu comme un bon film : avec une super bande son, c’est mieux ! Evidemment, il y a « parler » et « parler ». Car il est clair que faire la conversation pendant le coït peut légèrement plomber l’ambiance. Mais à juste dose et bien placé, cela peut donner un sacré coup de fouet !

Malheureusement, tout le monde sait que les hommes ont parfois du mal à gérer deux tâches à la fois – sauf, bien entendu, lorsqu’il s’agit de faire un produit en croix avec sein A et sein B : là, en général, ils n’ont plus aucun problème avec le double stéréo. Ajouté à cela le manque cruel d’imagination qui règne In Real Life sur notre triste génération – pour envoyer des sextos, c’est opérationnel, pour le reste… – et nous pouvons gentiment commencer à regretter l’époque préhistorique, quand l’homme n’avait pas honte de ses origines ni besoin d’iPhone pour crier gorge déployée « je vais te défoncer, femme! ».

Pourtant, Dieu sait combien les hommes pourraient être les rois du pétrole aujourd’hui s’ils savaient nous parler pendant l’amour. Evidemment, je ne parle pas du vocabulaire pratico-basique « ça va ? t’aimes comme ça ? » : le meilleur moyen de faire appel au cérébral et de retomber comme un soufflet. Oui chers messieurs, on préfère largement entendre qu’on vous fait bander, même si visuellement nous le savons déjà… :)

Mais le silence est roi, non ? Et bien non, justement, il ne faut pas croire que tous les silences soient intenses et romantiques. Reconnaissez qu’il n’y a rien de pire que le « blanc » atroce de la pose préservatif. Une seconde de plus et je me limais les ongles… Justement, c’est le moment de prendre les choses en main – ou plutôt de NOUS prendre et de le dire haut et fort !

Donc oui, parler pendant le coït comble un silence embarrassant et nous excite comme des puces sur un Poilu de la Première Guerre Mondiale… Mais peut aussi sauver tout bonnement l’honneur d’une partie de jambe en l’air ! Parce qu’il ne faut pas croire que vous soyez les maîtres du monde comme ça, d’un claquement de boules… Non, il vous faut même parfois pas mal de temps pour comprendre que « ça, c’est mon vagin » et « ça, c’est mon clitoris ». Ou encore que « ça, ça s’appelle labourer un champ de maïs » et que « ça, ça s’appelle faire l’amour ». Bref, les mots pour exciter c’est bien, les mots pour guider, c’est pas mal non plus !

Evidemment, il y a des choses à éviter, du genre « mais où est-ce que tu as appris ça ? ». Ok, c’est flatteur, mais es-tu sûr(e) d’avoir envie de savoir ? Attention également à régler le volume, car il n’a jamais été question d’hurler à l’immeuble tout entier que « plus fort…encore…ouiiiii…GERONIMO !!!!!! » – bien que cela puisse être une super turbine à hormones. Mais en général, juste un petit murmure à l’oreille et nous voilà étourdies pour toujours.

Pourquoi ? Parce qu’un « tu es belle » dit pendant l’amour ne sera jamais le même…